Pourquoi de la lingerie grande taille?

L'idée a germé de ma colère. Une révolte vis à vis des difficultés rencontrées lorsque l'on a envie de séduire et que l'on ne trouve rien à se mettre.

Tout à commencé lorsque, à l'aube de mes 26 ans, je me suis retrouvée amoureuse folle d'un garçon qui n'aimait pas les rondes. Il m'aimait, mais il n'aimait pas mes rondeurs. Que faire? Comment réussir à se sentir belle à ses cotés, surtout dans l'intimité? A l'époque je n'étais même pas très ronde, un bon 44 avec une petite poitrine et des hanches larges. Un gros complexe au niveau du haut des cuisses et des fesses, mais un ventre relativement discret. Rien de bien difficile à habiller me direz-vous.  C'est ce que je pensais aussi. 
Je décidai donc de m'acheter de la lingerie sexy. Un body, un petit babydoll, une longue nuisette. Ou, pourquoi pas, un porte-jarretelle et des bas. Tout cela me semblait tout à fait réalisable, après tout, j'arrivais plus ou moins à m'habiller correctement dans les magasins ‘standard'. 
Et le chemin de croix commença.

D'abord dans le magasin de lingerie de ma ville, je voyais de magnifiques modèles en vitrine, j'arrivais même à m'imaginer dedans. Je me revois encore y entrer, toute timide, et demander à la vendeuse (une superbe jeune dame avec un petit 38 bien roulé) si je pouvais avoir ce modèle en taille 44-46.

Et là, paf! Un regard amusé, puis une mine faussement désolée et la sentence “oh mais mademoiselle, ce genre de lingerie ne se fabrique que jusqu'à la taille 40-42, et encore cela dépend des modèles”. Rouge comme une pivoine je suis sortie du magasin sans demander mon reste.
Le lendemain j'ai pris ma voiture et j'ai fais 50km pour me rendre à la grande ville la plus proche de chez moi, avec son centre commercial tout neuf. Il y avait 4 magasins de lingerie, l'un d'entre eux avec la mentions "pour toutes les femmes". Quel bonheur! J'allais enfin pouvoir m'offrir une tenue et montrer à mon petit-ami que je pouvais être sexy.

Et là, re paf! Bien sûr que c'était pour toutes les femmes, elles pouvaient même avoir un bonnet F, ou G, vous vous rendez compte? Des "belles grandes tailles de soutien"... tant que l'on ne dépassait pas la taille 95 de bande.. Bien entendu ;-(

Par contre, à leur décharge, ils avaient des culottes XL quand même… qui me rentraient dans les fesses tellement elles étaient petites.

Je me suis donc tournée vers  Internet!

Quelques  magasins chinois proposaient ma taille, le tout photographié sur de magnifiques mannequins plein de jolies rondeurs. De beaux modèles, plus size. J'étais un peu méfiante, car acheter un Chine, sans aucune possibilité de remboursement ou de retour si cela ne convenait pas m'effrayait.

Mais bon, ce n'était vraiment pas cher et cela semblait si joli. Je me suis laissé tentée et j'ai commandé deux ensembles et un body. Évidemment sur les site chinois vous avez deux choix, ou vous payez des frais d'envoi exorbitants et cela arrive en une à deux semaines. Ou vous n'en payez pas, ou peu, et cela arrive en un mois. Cette fois j'eu de la chance, cela arriva en 27 jours et, surtout, je n'eu pas à payer de frais de douane, j'étais passée entre les mailles du filets.

Dois-je vraiment vous raconter ce que l'on m'avait envoyé?? Je pense que la plupart d'entre vous on déjà essayé, et si vous lisez ceci  c'est probablement parce que vous vous êtes rendues compte à quel point on se moquait de nous 
Mon seul espoir restait les sites américains. Des sites qui me faisaient rêver, avec de vraies photos, des reportages sur les défilés, des tables de tailles "humaines" et des modèles à n'en plus finir. Le tout à prix démocratique.

Mais le tout impossible à commander ou presque, car la plupart ne livrait pas en Europe, et les autres oubliaient de préciser qu'en plus des frais d'envoi (chers) et du montant de votre commande, il allait falloir s'acquitter de la TVA et des taxes douanières, plus les frais administratifs, et ce sur chaque commande.

Toute cette frustration est restée enfouie dans un coin de ma tête, le temps à passé.

J'ai changé de petit ami, je me suis mariée et j'ai eu des enfants. J'ai arrêté de fumer et j'ai pris 20kg de plus.Et, avec les années, je me suis rendue compte que même si on nous vendait du "body positive" et une plus grande sélection de tailles dans les magasins, les modèles proposés n'étaient jamais conçus pour s'adapter aux différentes morphologies des femmes. Les marques françaises (et les fabricants chinois) prenaient un modèle en taille M et se limitent à y rajouter du tissu pour un faire un XXL.

Et lorsque j'ai rencontré Antonin, avec son expérience dans le web et son ouverture d'esprit vis à vis de ce problème,  j'ai enfin osé créer une page facebook afin de voir quelle accueil aurait un magasin de lingerie sexy grande taille.
Antonin en tant qu'homme porte un autre regard sur la lingerie grande taille. Il une bienveillance toute naturelle vis-à-vis de nos mannequins et sait les mettre à l'aise et les mettre en valeur.
La page fut un succès immédiat, nous avons eu de superbes retours depuis notre mise en ligne. Les gens étaient intéressés, il y avait une réelle demande pour ce genre de produits.

Alors on a commencé à chercher, Antonin et moi. A se poser les bonnes questions.

On a commencé à rencontrer plus de mannequins grande taille de toutes morphologies, à aller vers nos clientes, à aller vers leur maris lors des salons. A les écouter, à entendre leurs demandes, à identifier leurs problèmes. On a contacté des fabricants, des fournisseurs, aux Etats-Unis, en Pologne, au Canada. Il n'est pas facile de travailler avec l'autre côté de l'Atlantique, ils n'ont pas besoin de nous, leur marché est bien conçu, l'exportation ne les intéresse pas vraiment.

Mais on a testé leur lingerie, on l'a fait défiler, on a entendu et pris en compte les commentaires de spectateurs. On a bien notés les retours de nos clientes Facebook vis à vis des modèles vendus. Tous les avis sont sans appel, c'est cette lingerie là que nous voulons vendre. Et nous avons enfin été prêts pour nous lancer dans l'aventure à 200%.

Diva's Boudoir est donc né d'une frustration, d'un réel besoin d'apporter à toutes les femmes la possibilité de se sentir belle et sexy. Et n'oublions pas tous ces maris et petits-amis qui, eux, aiment leurs femmes comme elles sont, avec leurs rondeurs. Et sont heureux d'enfin pouvoir leur offrir de beaux dessous à leur taille.

Nous n'allons probablement pas changer le monde de la mode, mais nous rendons les gens heureux, et cela justifie amplement tout ce que nous faisons chaque jour.

To Top